Blog

Bruxisme et ostéopathie

Le grincement de dents ou bruxisme, se manifeste par le serrement ou le frottement involontaire et excessif des dents. Ce trouble diurne et plus fréquemment nocturne touche environ 5% de la population, avec une prévalence d’âge de 20 à 50 ans.

Si le bruxisme à pour fonction, durant l’enfance, de déloger les dents de lait, il est censé disparaître à l’âge adulte. Lorsque le bruxisme devient chronique et non traité, il peut entraîner les problématiques suivantes :

  • une usure prématuré des dents,
  • une dégradation de l’émail des dents,
  • une sensibilité dentaire (au froid, au chaud, ou à la pression),
  • un plus grand risque de fracture des dents,
  • des douleurs articulaires au niveau de la mâchoire ou de la colonne,
  • une fatigue musculaire au niveau des joues,
  • des maux de tête…

LES CAUSES PARTICIPANTS AU BRUXISME

  • un stress psychologique ou un syndrome anxieux : lors d’un stress votre organisme sécrète des hormones captées par des noyaux nerveux responsablent de certaines fonctions comme la contraction des muscles de la mâchoire ou du cou.  
  • le mauvais alignement des dents : lorsque vos dents ne sont pas bien alignées, une contraction involontaire des muscles de la mâchoire se met en place pour compenser et faire en sorte que les dents puissent bien se toucher.
  • le sport : un sportif dont le sport nécessite une bonne stabilité dans l’espace peut présenter un bruxisme. La contraction des muscles de sa mâchoire aura pour but de stabiliser sa tête par rapport à son cou et son cou par rapport à ses épaules, pour ainsi stabiliser son corps lors du mouvement effectué.
  • la mise en bouche d’objet “non alimentaire” (jouets, stylos, gommes, chewing-gum …)
  • les périodes d’éveil pendant la phase de sommeil léger  
  • ou encore les travaux orthodontique et/ou atteintes buccales, vous comprenez bien qu’un bruxisme peut apparaître dans ces cas là. Vous aurez tendance à serrer des dents en réaction à une douleur, ou pour compenser l’adaptation que l’on vous impose.

LES TRAITEMENTS

N’attendez pas d’avoir ce genre de signe ou de laisser perdurer votre bruxisme, pour consulter un dentiste et/ou un ostéopathe, afin qu’il vous prenne en charge ou qu’il vous redirige vers le professionnel de santé (orthodontiste, occlusodontiste, parodontiste, ophtalmologue ou bien orthoptiste…) qui vous ait le plus approprié.  

Le traitement du bruxisme repose principalement sur la pose de gouttière dites de désocclusion (se portant majoritairement la nuit), pour protéger l’usure dentaire. En cas d’usure des dents avancée et invalidante la pose d’une prothèse partielle peut être proposée. Il est également possible de poser un vernis et un gel fluoré sur les dents pour atténuer la sensibilité dentaire au réveil, occasionnée par l’usure de l’émail. En cas de syndrome anxieux des techniques de relaxation, la prescription de myorelaxants ou d’anxiolytiques peuvent être envisagé.

Pour que votre ostéopathe comprenne la ou les causes de votre bruxisme, un examen ostéopathique complet et une observation de votre cavité orale et des structures crâniennes adjacentes devront être effectué. Nous vous aiderons à diminuer ce bruxisme par des techniques adaptés et de nombreux conseils.

N’hésitez pas à contacter votre équipe Ostéopathe Passy Paris 16 pour vous aider à vous soulager.   

Maxence Baclet, ostéopathe D.Obruxisme osteopathie

Ski et ostéopathie le duo gagnant ?

osteopathie ski

Les stations sont ouvertes et la neige au rdv, vous prévoyez un séjour au ski ? Il sera peut être donc utile de consulter votre ostéopathe au préalable.

En effet ,les vacances au ski ne sont pas de tout repos et demandent une certaine préparation physique pour éviter la blessure.

Le ski sollicite principalement le bassin et les membres inférieurs, le torse restant la plupart du temps face à la pente.

Toute perte de mobilité articulaire, musculaire, ligamentaire ou viscérale peut provoquer des déséquilibres, si ceux-ci persistent ils peuvent se manifester au cours de votre séjour par différents symptômes : lésion musculaire, douleur, blocage… Ceci peut vous contraindre à arrêter vos sessions de ski, voire pire engendrer une blessure.

L’ostéopathie est une médecine manuelle prenant en considération le corps dans sa globalité. L’objectif est de corriger les restrictions de mobilité du corps humain qui provoquent des troubles fonctionnels afin de rétablir un équilibre, une harmonie et vous permettre ainsi de passer votre séjour au ski dans les meilleures conditions.

Vous l’aurez donc compris, une séance peut être nécessaire aussi bien avant qu’après votre séjour. Tout dépend des maux dont vous souffrez. Quoi qu’il en soit, n’hésitez plus et allez consulter, bon séjour!

 

 

FATIGUE, TROUBLE DU SOMMEIL et OSTEOPATHIE

osteopathie et trouble du sommeil

osteopathie et trouble du sommeil Maxence Baclet

LE SOMMEIL N’EST PAS UNE PERTE DE TEMPS

Il représente plus d’un tiers de votre vie. Le sommeil est déterminant pour la croissance, la maturation cérébrale, le développement et la préservation de vos capacités cognitives. Il a un rôle fondamental dans la restauration et la conservation des énergies métaboliques. Autrement dit, votre sommeil rééquilibre les pertes rencontrées pour que vous puissiez entreprendre pleinement vos activités physiques et intellectuelles journalières.

DE PLUS EN PLUS DE FRANÇAIS DELAISSENT VOLONTAIREMENT LEUR SOMMEIL POUR D’AUTRES ACTIVITES.

On sait aujourd’hui que la réduction du temps de sommeil ou l’altération de sa qualité (réveils nocturnes, difficulté à l’endormissement…) favorisent :

  • des troubles de l’humeur,
  • la perte de mémoire
  • la prise de poids
  • des risques cardio-vasculaires

IL FAUT RESPECTER SES PROPRES BESOINS

Il est communément décrit une durée d’endormissement d’environ 30 min avec une moyenne de sommeil de 7 à 8h. Votre nuit se compose de 3 à 5 cycles de 90 minutes alternant entre un sommeil ou votre état de vigilance est léger à profond.

ET L’OSTEOPATHIE DANS TOUT CA ?

L’intérêt de l’approche ostéopathique est d’obtenir des résultats durables par une méthode naturelle de régularisation de votre sommeil.  

Pour y parvenir, votre ostéopathe se doit de tenir une anamnèse rigoureuse suivie d’un examen clinique ostéopathique complet, dans le but d’identifier la ou les causes perturbant l’équilibre de votre corps. Afin d’optimiser un résultat durable sur la qualité de votre sommeil, votre ostéopathe doit élaborer un plan de traitement adapté sur 2 à 3 séances.

Les troubles du sommeil sont très souvent liés à une perturbation du système neuro-végétatif (SNV) sur lequel l’ostéopathe peut intervenir.    

Seul, l’ostéopathie ne peut vous guérir de vos troubles du sommeil. Une bonne hygiène de vie et un bon environnement sont nécessaires.

QUELQUES CONSEILS DE VOTRE OSTEOPATHE POUR MIEUX DORMIR  

Nous ne sommes pas égaux face au sommeil. Le premier pas est déjà de réussir à s’écouter pour comprendre ses besoins.

  • Eteindre téléphone, tablettes et ordinateurs une heure avant le coucher
  • Eviter de régler vos problèmes avant de dormir
  • Eviter les repas trop copieux le soir
  • Eviter la consommation de produit excitants dès le début de la soirée (café, thé noir, coca…)
  • Eviter le sport 2 à 3 heures avant de se coucher
  • Définir une heure de coucher qui correspond à votre rythme
  • Ne pas surchauffer votre chambre
  • Réchauffer vos extrémités pour réguler votre chaleur  

L’ostéopathie s’avère être une alternative de choix dans la prise en charge non médicamenteuse des troubles du sommeil. Cependant, il ne s’agit là que de données indicatives et chaque cas est particulier. Le traitement peut se révéler plus long et certains examens complémentaires devront parfois être réalisés pour détecter d’éventuelles troubles comme l’apnée du sommeil.

Pour le mot de la fin votre osteopassy vous direz que le lit doit rester associé à la notion de sommeil ou de câlin et ne pas être une annexe du bureau.

Ostéopathie Hypothyroïdie Levothyrox®

 

Présentation

L’hypothyroïdie correspond à une production insuffisante des hormones thyroïdiennes par la glande thyroïde.

La glande thyroïde se situe sur la face antérieure du cou, en avant de la trachée et sous la peau et les muscles du cou. Elle a la forme d’un papillon, mesure 6 cm et est palpable. Elle est directement liée à l’hypophyse, petite glande située à la base du cerveau. Cette dernière via sa sécrétion de TSH permettra la production des hormones thyroïdiennes T3 et T4.

La thyroïde joue le rôle de régulateur de notre corps. Ses hormones sont indispensables à plusieurs fonctions telles que le rythme cardiaque, la régulation de la température, le système digestif, le système génital, le système nerveux.

Symptômes

Les patients souffrant d’hypothyroïdie présentent un ralentissement de leur métabolisme.

  • chute de cheveux, ongles cassants, peau sèche, teint jauni, visage grossi-infiltré, paupières lourdes
  • frilosité, fatigue, épuisement pouvant aller à un syndrome dépressif
  • douleur musculaire, raideur articulaire, crampes
  • troubles de la digestion :ballonnement, constipation, prise de poids
  • troubles de la fertilité : absence de règle, écoulement mammaire, infertilité 

« Comme vous pouvez le constater, les symptômes peuvent être pour certains anodins. Leur chronicité va vous mettre la puce à l’oreille. Si vous présentez l’un d’eux, consulter votre médecin généraliste. »

L’hypothyroïdie se diagnostique par un examen clinique (recherche d’un goitre, palpation de la thyroïde, bradycardie, diminution ou abolition des réflexes tendineux …etc ) puis par des examens complémentaires (prise de sang: dosage des hormones thyroïdiennes, échographie) .

« Il est primordial pour un ostéopathe de connaitre ces symptômes et de pouvoir ré-orienter sa patiente comme il se doit vers son médecin généraliste à la moindre suspicion. Dans mon quotidien en qualité d’ostéopathe il ne m’est pas rare de recevoir des patientes pour des troubles de la digestion et troubles musculaires. En cas d’hypothyroïdie il est impératif que la patiente soit prise en charge par la médecine conventionnelle. » 

Fréquence

Elle touche plus particulièrement les femmes et les enfants.

indices: 1/100 femme et 1/1000 homme

« Autant vous dire que dans mon cabinet d’ostéopathie, il m’est très fréquent de recevoir des patientes ayant cette pathologie. »

Causes

Sachez que les causes de cette pathologie sont multiples.

  • post-thérapeutiques (chirurgicales, radiothérapie…)
  • auto-immunes (maladie de Hashimoto)
  • médicamenteuses, congénitales (enfants)
  • thyroïdite atrophique
  • Les thyroïdites ( pathologies de la thyroïde ) peuvent être déclenchée aussi par un stress important, pendant des périodes de vies particulières ( post accouchement, pré-ménopause)
  • Les antécédents familiaux seront à prendre en considération, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

Traitements et controverse concernant la nouvelle formule du Levothyrox®

En fonction du type d’hypothyroïdie votre médecin vous proposera un traitement médicamenteux en adéquation. L’hypothyroïdie  peut être transitoire ou chronique. Dans le deuxième cas, elle ne se guérit pas mais peut être contrôlée. Les doses substitutives hormonales les plus fréquemment prescrites aux adultes sont : Levothyrox® et Levothyroxine® son générique.

« L’actualité récente montre une modification de la formule du Levothyrox®. N’étant ni biologiste, ni médecin, je ne peux émettre une opinion recevable mais en tant que soignante et en tant que femme, je ne pourrai que mettre en garde mes patientes et mes proches prenant cette nouvelle version du Levothyrox®. Le nombre de femmes ayant manifesté des troubles suite à la prise de cette nouvelle formule est trop important. Et que dire des conséquences si cette prise se passe lors d’un état de grossesse ? Y a t-il des conséquences sur le foetus ? Barbara Demeneix biologiste reconnue en parle lors de son interview dans Le Parisien. Dans mon cabinet j’ai pu recevoir des patientes se plaignant de ces nouveaux effets secondaires. Selon certains acteurs du corps médical, il s’agirait d’un nocebo de masse, alors là… no comment, impossible à prouver scientifiquement avec certitude. Pourquoi faut-il se battre pour que l’ancienne formule revienne totalement sur le marché ?  Au 13.10.17 il y avait plus de 20 000 personnes qui présentaient des effets secondaires. Si c’était leurs femmes enceintes, leurs filles qui présentaient ces troubles qu’en serait-il ? Je suis impressionnée par le courage de Nicolas Bouvier, médecin généraliste qui parle sans langue de bois de cette « médecine de caniveau ». Les patients souffrent un point c’est tout. Que cela soit justifié ou pas justifié, que cela soit un nocebo ou pas un nocebo, que nous ayons les preuves scientifiques ou non, la réalité est que des dizaines de milliers de personnes ont eu ou ont des effets secondaires avec cette nouvelle formule et pas des moindres… Il faut trouver une alternative à ce problème : la remise sur le marché de l’ancienne formule un point c’est tout. Il est incroyable de penser que des patients ont été obligés de  s’en procurer dans nos pays voisins. Je me doute ou du moins j’espère que le laboratoire Merck n’a jamais voulu ce qui arrive. Nous sommes en médecine, science inexacte, où les aléas peuvent être nombreux. »

Ostéopathie et hypothyroïdie

Au risque d’irriter plusieurs de mes confrères ostéopathes, je ne me lancerai pas personnellement dans un traitement thérapeutique ostéopathique en expliquant à mes patientes présentant une hypothyroïdie que je vais pouvoir y remédier, voir remplacer leur traitement médicamenteux. Les troubles cardiaques et autres symptômes (syndrome dépressif ) sont trop nombreux et lourds de conséquences dans un état de santé pour retarder une prise en charge médicamenteuse et efficace. En revanche, en tant que praticienne il est de mon devoir de ré-orienter mes patients vers leur médecin généraliste si il y a suspicion de cette pathologie. Cette mission de conseil étant belle et faisant partie de notre travail quotidien.

 

 

 

 

 

Bronchiolite et Ostéopathie

 

osteopathie et bronchiolitePendant la période hivernale, dans mon quotidien professionnel, je suis fréquemment sollicitée par des mamans souhaitant avoir des séances d’ostéopathie pour leur petit bout atteint d’une bronchiolite.
Si ce n’est que… selon moi, l’ostéopathie est inefficace dans le traitement de la bronchiolite.

Son intérêt pouvant être plus utile post traitement de la maladie. Je vous l’expliquerai plus loin dans l’article.

Présentation

La bronchiolite est une pathologie respiratoire due à une infection chez le bébé par le virus respiratoire syncitial (VRS). On estime que 500 000 nourrissons seront touchés chaque hiver.

Traitement

Le traitement doit se faire par un traitement médicamenteux prescrit par un pédiatre si celui juge cela nécessaire.
Si l’encombrement est trop important, votre pédiatre pourra dans certain cas prescrire à votre petit bout des séances de kinésithérapie respiratoire. Ces dernières seront effectuées par des kinésithérapeutes spécialisés en pédiatrie et non par des ostéopathes pédiatriques. Je vous recommande Aude Platevoet : kinésithérapeute Paris 16  à domicile tel: 06.62.30.38.71.

Bronchiolite et ostéopathie

Parfois, ces manipulations peuvent provoquer des «tensions et pertes de mobilité » de la région thoracique chez le bébé (si le retour élastique naturel ne se fait pas correctement dans cette région). Dans ce cas, l’ostéopathe pédiatrique pourra être consulté.
Consultation d’ostéopathie qui s’effectuera seulement lorsque votre bébé aura terminé son traitement conventionnel.

liens d’actualité utiles
http://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/epidemie-de-bronchiolite-dans-90-des-cas-on-en-guerit-sans-traitement-au-bout-d-une-semaine_2458090.html
http://sante.lefigaro.fr/article/cinq-choses-indispensables-a-savoir-sur-la-bronchiolite/
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/bronchiolite-comment-proteger-les-bebes-du-virus-7790833930

Pourquoi consulter un ostéopathe lorsqu’on est une femme enceinte ?

La grossesse est un grand évènement dans la vie d’une femme. Au niveau corporel, elle représente un énorme chamboulement. Le corps de cette dernière va devoir s’adapter et subvenir aux besoins de la croissance de l’embryon puis du foetus.

0bee70c146-Corse

L’ostéopathie peut préparer le corps de la future maman en vérifiant la bonne mobilité du bassin et des autres parties du corps qui sont sollicitées lors de la grossesse et de l’accouchement.

Parfois, les contraintes mécaniques liées au développement du bébé peuvent provoquer des désagréments et des maux chez la femme enceinte. Tels que des lombalgies, des sciatiques, des brûlures d’estomac, des régurgitations, de la constipation, des troubles du sommeil etc…

L’ostéopathie peut soulager de manière douce et naturelle la femme enceinte.

Ce qui n’est pas négligeable en période de grossesse où la plupart des médicaments sont contre indiqués.

Mais il faut faire attention, l’ostéopathie comme toute pratique de santé a ses limites. C’est pour cette raison que le choix du praticien en ostéopathie est essentiel. Ce dernier doit avoir les connaissances médicales nécessaires pour pouvoir traiter en toute sécurité la femme enceinte.

La prise en charge ostéopathique se fait à partir de 12 SA, le risque de fausse couche étant trop important de manière générale les 3 premiers mois de grossesse.

Evidemment consulter un ostéopathe ne vous dispense pas d’en parler à votre gynécologue ou à votre sage femme bien au contraire, il pourra lui aussi vous proposer des traitements conventionnels qui peuvent être tout à fait complémentaires à une prise en charge en ostéopathie.

Infos Pratiques

12 Rue Raynouard 75016

Du lundi au samedi
de 8h00 à 21h00
Dimanche
de 10h00 à 17h00

Contact : 01 84 16 67 01
osteo.roussel@gmail.com


Prendre RDV